QUAND L'AUTEUR DE STEEN & BEEN ADHÈRE... À LA BRIQUE COLLÉE !

Posté le

QUAND L'AUTEUR DE STEEN & BEEN ADHÈRE... À LA BRIQUE COLLÉE !  | Omnicol

Notre chroniqueur maison Filip Canfyn prononce un éloge à la maçonnerie collée du Stade Roi Baudouin à l’occasion de son 25e anniversaire et rend hommage à sa conception si pure signée bOb van Reeth. Une ode aussi à toutes ces brillantes maçonneries, œuvres de grands architectes.

Ces vingt-cinq dernières années, j’ai eu l'occasion à deux reprises tout au plus de me rendre au Stade Roi Baudoin. Les deux fois, j'ai été fasciné par cette imposante façade en trois dimensions (1994-1995), fruit du travail de l’architecte bOb Van Reeth, d'un rouge massif, presque andalou, cet ouvrage puissant qui s'avançait vers moi jusqu’à me laisser humblement pénétrer dans cet antre du pain et des jeux. Un monolithe de maçonnerie collée constitué de briques moulées main, appliquées en appareils horizontaux et verticaux, s’étend entre quatre tours. La partie centrale englobe l'ancienne entrée sculpturale (1929-1930) de l’architecte Joseph Van Neck, et les deux faces latérales semblent se suspendre pour éviter de briser la partie vitrée en contrebas. Un tableau en apparence trop simple pour être vrai. bOb livrera plus tard quelques explications à ce sujet dans une interview à Bruzz. Cette mission lui a été confiée après l’échec d’une « moins grosse pointure » de la profession. Il constate alors qu’en définitive, il lui reste trop peu de temps pour la conception et trop peu de budget pour l’exécution. Il doit dès lors miser sur la simplicité. Il opte pour une ligne pure, un volume fort et une maçonnerie collée.

Goethe ne disait-il pas « In der Beschränkung zeigt sich erst der Meister » (c'est dans la concision que l'on reconnaît le maître) ?
 
bOb Van Reeth et le Stade Roi Baudouin s’inscrivent dans la tradition glorieuse de la brique et sonnent l'avènement de la maçonnerie collée.
 
bOb Van Reeth est en tous les cas un maître de la maçonnerie, une volonté délibérée et presque de principe. Il rejoint ainsi la pléiade architecturale des magiciens de la brique : Hendrik Petrus Berlage et la Bourse d’Amsterdam, Willem Marinus Dudok et l’Hôtel de Ville d’Hilversum, Louis Kahn et le Parlement du Bangladesh à Dhaka, Aldo Rossi et le cimetière San Cataldo à Modène, Mario Botta et le Musée des Arts modernes de San Francisco ou encore Herzog & De Meuron et le Tate Modern à Londres pour ne citer qu’eux. Ce Louis Kahn est même surnommé « l'homme qui murmurait à l’oreille des briques » en référence à des citations comme celle-ci (traduction libre) :
 
Si tu penses à la Brique, tu dis alors à la Brique : « que veux-tu, Brique ? » Et la Brique te répond « Je veux une voûte. » Et tu réponds alors à la Brique « « Les voûtes sont onéreuses et je peux poser un linteau en béton sur toi. Qu’en penses-tu, Brique ? Et la Brique répond : « Je veux une voûte. » Et c'est important, tu sais, d'honorer le matériau que tu utilises, et de ne pas duper la brique.
Une Brique aussi veut devenir Quelque chose.

 
Bref, bOb Van Reeth et le Stade Roi Baudouin s’inscrivent dans la tradition glorieuse de la brique et sonnent l'avènement de la maçonnerie collée. Et avec succès. Je le dis bien en connaissance de cause. Il y a presque vingt ans, j'ai eu pour mission de construire le Pandreitje à Bruges et mes architectes, Haverhals-Heylen, mouraient d’envie, sous l’influence de bOb ou non, de coller les briques de parement. Il y en avait plus d’1 million ! Je n'ai pas trouvé de volontaires pour s'acquitter de cette tâche. La solution était donc dans leurs mains. Dans le mortier.
Elsschot le savait aussi : le « collage » n’est pas tant un métier, c'est surtout un art.
 
Remportez un exemplaire de vOlOp bOb
Un ouvrage consacré à l’architecte bOb Van Reeth, intitulé vOlOp bOb a été publié il y a quelques temps. Filip Canfyn (rubrique « Steen en Been »), chroniqueur pour architectura.be, y livre sa vision de la vie et du travail de bOb Van Reeth dans le style qu'on lui connaît. Un must pour tout architecte flamand. Dans le cadre du 25e anniversaire du Stade Roi Baudouin, nous nous joignons à Omnicol pour offrir 5 exemplaires de cet ouvrage de référence intéressant.

Disposez-vous encore d'une petite place dans votre bibliothèque pour y glisser ce petit bijou passionnant ? Envoyez un courriel avec vos coordonnées (nom et adresse) avec la mention « weggeefactie Omnicol-vOlOp bOb » à l’adresse info@architectura.be. Les motivations originales constitueront un petit plus. Les 5 gagnants seront avertis personnellement.

 

Articles liés :

25e anniversaire du collage de briques
Une maçonnerie de façade collée, telle une vitrine
Parole à l’architecte Pascal François sur la brique collée

 

Source: Omnicol i.s.m. Architectura.be

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous permettre de naviguer de façon optimale sur notre site Internet. En visitant notre site Internet, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Plus d’informations